LE HANDICAP

Mis à jour : mai 25

Face au confinement, comment les français en situation de handicap et les aidants ont-ils vécu cette crise sanitaire ?

Le Collectif Handicap a alerté avec force le gouvernement sur plusieurs inquiétudes qui prédominent à la fois chez les personnes en situation de handicap mais également chez les aidants et les professionnels.


Le confinement a plongé des personnes en situation de handicap et leurs familles

dans un isolement total avec de profondes difficultés voire des mises en danger.

La continuité des soins (dont certains ont été déprogrammés) et l’accompagnement à domicile sont essentiels. 

Les personnes en situation de handicap ne doivent pas se voir privées des soins récurrents dont elles ont besoin et qui demeurent nécessaires à leur santé et à celle de leurs familles.

Avec le confinement, le manque de solutions de répit a accéléré l’épuisement des familles :

Il est donc primordial de permettre aux structures médico-sociales de disposer de davantage de moyens pour organiser dans la durée ces solutions de répit.


L’absentéisme induit par la progression de la propagation du virus et le manque de matériel de prévention (masques, blouses, gants, gels, solutions,…) ont fragilisé très concrètement les conditions de fonctionnement des établissements médico-sociaux, des services à domicile, des interventions des auxiliaires de vie des particuliers employeurs en situation de handicap, à un moment où le maintien de l’accompagnement, à domicile comme en établissement est essentiel pour de nombreuses personnes en situation de handicap. La chaîne logistique a été défaillante et la gestion des approvisionnements en matériel n'a pas permis d’en garantir une diffusion homogène.


Tous les intervenants à domicile ne sont pas formés à l’utilisation des matériels de prévention et de soins, ce qui a généré un stress et un risque de contamination durant les interventions. Une information voire des tutoriels à destination des professionnels sur l’utilisation des matériels et sur les gestes de prévention à domicile semble plus qu’utile. Les professionnels ou aidants ont été et sont aussi dans l’impossibilité de respecter les gestes barrières lors des soins qu’ils prodiguent aux personnes (transferts..).

La continuité pédagogique vaut également pour les personnes avec un handicap. Il est important que le ministère donne des directives pour garantir l’accompagnement des élèves scolarisés ayant un handicap et bénéficiant notamment d’une AESH (Accompagnant d'un élève en situation de handicap) en présentiel, afin que leur scolarisation ne soit pas mise en danger par cette période de confinement.

Qu'en pensez-vous ? Partageons nos idées !

Considérez cet endroit comme un espace d’échange, de conversation.



16 vues

Recevoir la NEWSLETTER ?

© 2020 L'AVENIR NOUS APPARTIENT (Numéro RNA : W691102146 Association Loi 1901). Création SITE WEB 

www.les-solutions-digitales.com

Inscription au Journal Officiel (JOAFE)

republique-francaise-logo-png-transparen